Télévision en noir et blanc

Une chose frappante à la télévision péruvienne dans les publicités ou parmi ses présentateurs, c'est l'absence quasi totale des amérindiens ou d'autres minorités de couleur (descendants d'immigrés africains ou asiatiques). Presque tout le monde est blanc ! Pourtant la population blanche ne représente que 15% de la population tandis que les amérindiens la moitié.

Cette publicité ne montre que des blancs. Elle concerne ici une banque, mais c'est la même chose pour les lessives ou les bières.

Pourquoi ? Une première explication qui vient à l'esprit c'est le fait que les descendants blancs des colons espagnols et immigrés européens détiennent encore majoritairement le pouvoir économique et social, dans un des pays du monde où les richesses sont les plus inégalement réparties (Rapport Mondial sur le Développement Humain de l'ONU, 2005). Il peut paraître "logique" que cette influence se fasse également sentir dans la représentation des différents groupes dans les médias.

Les deux présentateurs d'une émission d'investigation péruvienne

Les présentateurs de l'émission de télévision Cuarto Poder (source : RPP)

Par exemple au Pérou les plus défavorisés accèdent beaucoup moins aux études supérieures (publication de l'INEI, PDF en espagnol). Les amérindiens étant surreprésentées dans cette tranche de population, l'accès aux carrières de journalistes leur est plus difficile.

Mais surtout, en conversant de ce sujet avec des Péruviens (d'origine amérindienne), ceux-ci m'ont expliqué que l'image du "blanc" au Pérou est associée à la beauté, au succès, au sérieux, à la rationalité... Cette étude (PDF, en anglais) auprès d'un échantillon représentatif d'habitants de Lima indique qu'effectivement une apparence indigène leur paraît moins désirable qu'une apparence blanche.

C'est sans doute pourquoi la publicité ne montre que des blancs : ils sont plus "vendeurs". Malheureusement elle renforce par la même occasion ce stéréotype dans l'inconscient collectif. Depuis quelques années ce phénomène est l'objet de critiques et de protestations (article en espagnol), et certains grands annonceurs ont déclaré leur intention d'intégrer plus d'amérindiens dans leurs réclames. Cependant il reste du chemin à faire. La publicité suivante, diffusée début mars sur le site internet du Comercio, le journal dit de référence au Pérou, laisse songeur, d'autant plus qu'elle n'a soulevé de protestations que dans quelques blogs amateurs...

Publicité pour des cours d'anglais au Pérou. Un enseignant blanc "instruit" un amérindien.

Article mis en ligne le April 20, 2009